LeBanquierRandonneur.fr en portrait
Tu comprends pourquoi maintenant ?

 

 

LeBanquierRandonneur.fr ?

 

Tu ne savais pas que ce métier existe, et bien si ! C’est sûr, il n’y en a pas beaucoup, mais comme tu peux le voir sur ma photo : moitié banquier – moitié randonneur. D’ailleurs, quelle est la seule chose qui sépare ces deux clichés ? … 3 mois. A gauche, c’est la dernière photo que j’ai prise en costard cravate dans le cadre de mes fonctions de Conseiller en gestion de patrimoine, et à droite, c’est 3 mois plus, en mode Randonneur pendant ma première expédition (Francibéria, on en reparle juste après) devant le Pic du Midi d’Ossau. Comment commence cette histoire ? C’est l’heure de ma…

 

Story Telling

 

Enfant. Je m’appelle David, j’écris ces lignes à 27 ans, je suis né en France dans un village de 50 habitants entre la Champagne et la Bourgogne. J’ai donc eu la chance de vivre les 8 premières années de ma vie dans la campagne profonde, et je passais mon temps à gambader et courir dans le jardin, puis dans les bois pour aller construire des cabanes. Air pur, grands espaces, forêts… le rêve pour les 1ers pas d’un enfant.

Ado. Je pars avec ma famille vivre à Paris. Enfin, dans la banlieue parisienne du 91… Le jour où mes parents m’ont appris qu’on allait vivre en ville j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Mon Dieu… la ville !  Pour moi, aller à l’école au village d’à côté de 150 habitants c’était déjà aller en ville, et aller aux courses au supermarché de la préfecture de 25 000 habitants à toujours été un traumatisme, alors Paris… Mais en fait, je m’y adapte, devines comment ? En partant dans les bois avec mes copains, pour construire des cabanes, puis boire des bouteilles, puis emmener mes petites copines dans les fourrés.

Adulte. Oh putain, les choses tristement sérieuses commencent… Ma famille aimante m’a invité à faire de belles études pour un avoir un beau diplôme, un beau job, un beau salaire nanani nanana… Et après un Bac+5 en Gestion de Patrimoine, de deviens Conseiller en Gestion de Patrimoine, et fini par intégrer une grande banque privée de la place. Je joue le jeu pendant 7 ans, à m’incarcérer volontairement dans un bureau, assis, sous un néon, la gueule rivée jusqu’à 12h par jour sur un écran… J’accepte ce petit jeu abrutissant en me consolant dans une situation respectable : objectif excellence, salaire qui fait des envieux, le couple, la maison, le crédit pour la maison, le costard-cravate, le plan de carrière qui m’emmènera à être DG de ma boite à 55 ans, à émarger à 1.5 M€ plus le bonus plus les sotck-options sur le groupe… Bref, la prison dorée.

Randonneur ! La marche m’apporte tout ce dont j’ai besoin pour supporter cette vie, et c’est dans la continuité de mon instinct. Effort physique doux, travail respiratoire, calme, solitude, nature. Je marche. En fait, pour être précis, j’attends. J’attends de rentrer du boulot pour partir marcher le soir. J’attends le week-end pour partir marcher. Et enfin, j’attends les vacances pour partir marcher des jours, des semaines ! Mais au fait… pourquoi attendre ? Alors là, c’est le déclic. J’ai décidé de vivre ma vie ! Je ne vais pas attendre 42 de carrière carcérale pour vivre ma vie et mes rêves ! Dans un premier temps, je demande et obtiens une augmentation et une promotion sur un super poste. Dans un second temps, je demande un congé sabbatique de 6 mois pour partir vivre ma première grande expédition. Première, parce qu’il y en aura d’autres. Expéditions, parce qu’une randonnée de 5000 bornes… çà se prépare comme une expédition. C’est la naissance de…

 

FrancIbéria

 

1 randonneur, 3 pays, 6 mois, 5000 km. C’est la phrase que je vais me répéter 10 fois tout les matins pour bien commencer ma journée de marche au cours de cette expédition FrancIbéria. France-Ibéria : la traversée de la France et de toute l’Ibérie, c’est à dire l’Espagne et le Portugal.

Mer Montagne et Plaine
L’océan Atlantique, la traversée des Pyrénées, l’arrivée à Notre-Dame de Paris

Pourquoi cette destination ? Lorsque j’ai reçu de mon employeur l’accord pour mon congé sabbatique, j’ai fait un brain-storming. Un stylo, une feuille blanche, et j’ai noté toutes les randonnées que je veux faire avant de mourir. Tous les grands GR sont là, les pèlerinage, les plus hautes chaînes de montagne, tous les continents, les pôles… En fait je me rend compte qu’il faudrait partir 6 ans, mais je n’ai que 6 mois ! Donc je condense et réussi à faire ce tracé d’une demi-traversée de l’Europe de l’ouest.

Au programme : je prends l’avion pour Faro, au sud du Portugal, et je reviens à Paris à pieds. Je longe toutes les côtes Portugaises, pousse jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle, longe la côte atlantique Espagnole sur le Camino del Norte, puis j’en profite pour traverser les Pyrénées (dans le sens de la longueur). Une fois arrivé sur la côte méditerranéenne, je fais mon sprint final en traversant toute la France jusqu’à Notre-Dame de Paris. Cette expédition est la plus grande expérience de ma vie, et me retrouver, retrouver les autres et le monde au rythme de la marche m’a appris quelque chose : je suis inarrêtable ! Et çà valait le coup de l’apprendre ! De plus, le recul m’a permis de comprendre que le monde dans lequel nous vivons n’est pas adapté…

 

La civilisation SCT : Sédentaire, Citadine, Tertiarisée

 

La civilisation « Occidentale » dans laquelle la majorité d’entre nous vit a des avantages indéniables (j’en parle dans cette vidéo YouTube ).  Cependant, elle a 3 gros défauts qui nous font penser ce genre de choses : Pourquoi je suis là ? Pas motivé. Pas envie d’aller au boulot aujourd’hui… Ma vie n’a aucun sens. J’en ai marre. Tous des cons… Cà t’arrives aussi ? Et bien c’est normal, et si on prend du recul on voit que la structure même de ce monde ne nous convient pas.

  • Sédentaire : hé oui, la sédentarité n’est qu’une chose très récente pour l’humanité. Voici 2.5 millions d’années que nos ancêtres parcourent la surface de la planète en nomade chasseur-cueilleur. La marche tout les jours pour aller cueillir les végétaux, les baies, les racines qui sont la base de notre alimentation instinctive, et pour changer de lieu de vie régulièrement. La course à pied pour la chasse, qui nous assure un apport protéinique intéressant, et pour la guerre (l’enjeu est un territoire de chasse/cueillette). La sédentarité arrive il y a quelques millénaire seulement avec l’agriculture. A ce stade, 90% des humains maintiennent encore une forte dépense énergétique pour assurer le travail des champs, mais…

 

  • Citadine : la révolution industrielle puis la mécanisation poussent la population dans les villes ! Le nomade parcourait librement la forêt, le paysan sédentaire passait sa journée dans ses champs, puis le citadins déambule dans les rues puantes, polluées, saturées, bruyantes de la ville ! Pour un parisien, pas une seule seconde de calme, de solitude, ou de marche en forêt. L’humus est remplacé par un tapis ininterrompue de bitume qui traumatise les genoux à chaque pas, les montagnes par des gratte-ciels qui nous bouche la vue, le chant des oiseaux par les moteurs à explosion, les klaxons et le RER…

 

  • Tertiarisée : et ce n’est pas fini ! Aujourd’hui, 79% de la population active travaille dans le tertiaire. C’est cliché mais çà sonne bien à première vue : BAC+5, belle perspective de carrière, gros salaire, grosse maison, grosse bagnolle… Cependant, regardes d’un peu plus près ce que çà veut vraiment dire : assis, enfermé dans un bureau, éclairé par un néon, la gueule rivée sur un écran d’ordinateur. N’y-a-t-il pas un problème ? Un être humain, génétiquement sélectionné pendant des milliers de génération pour courir dans la savane pour attraper les gazelles qui finit enfermé dans sa petite prison dorée. Résultat des courses : dans un premier temps, dépression. 30% de la population française est sous antidépresseur ou somnifère. Dans un second temps, obésité. C’est ce qui arrive quand on dépense 1200 kcal par jours (allez 1300 pour ceux qui vont à la photocopieuse en petite foulée) en en bouffant 3000kcal de mauvais sucres et de mauvaises graisses.

Mais heureusement, j’ai trouvé une solution !

 

Lèves-toi et marche !

 

Si notre Lifestyle est aussi malsain, il existe quand même des solutions palliatives. Peut-être as tu déjà essayé la salle de gym, le footing ? C’est excellent de faire du sport, oui ! Cà change l’environnement du travail/domicile, nous rend plus fort, çà fait évacuer les toxines par la sueur, çà nous décharge de l’endorphine dans tout le corps… Mais ces pratiques intensives nous enferment souvent dans deux écueils.

Le premier, c’est le culte de la performance ! La productivité est déjà obsessionnelle dans le monde du travail, et on s’en rajoute une couche dans le peu de temps qui nous reste pour notre vie perso. Le second, c’est que çà nous sépare de la nature. La salle de gym, tu vois de quoi je veux parler : à nouveau enfermé à l’intérieur sous lumière artificielle etc… Le footing, je te parle du rythme. C’est un peu plus subtil à comprendre, d’ailleurs ce sera le sujet d’un futur article, mais nous ne pouvons nous reconnecter à la nature qu’au rythme de la marche. 5km/h, pas plus.

Le plateau de Beille
Parts marcher dans la Montagne !

Ma solution : Lèves-toi, et marche ! Bouges ton cul de ton fauteuil, mets tes chaussures et part marcher ! Jésus a bien réussi à faire marcher un paralytique avec cette phrase, çà va quand même marcher avec des sédentaire-citadin-tertiarisés. D’ailleurs oui, çà marche. Je viens de le tester sur moi-même, et le moment est venu de partager…

 

 

Mon Projet : Ton Blog

 

Tout juste rentré de Francibéria, je passe un coup de fil à mon GRH, et je démissionne. Cette initiation que je viens de recevoir, je vais la partager. Cette compétence en randonnée que je me suis construite, je vais la partager. Mes expériences et récits de rando, je vais les partager. Et pour ce faire nous disposons de cet outil extraordinaire qu’est internet. Internet… je me catapulte du moyen-âge où je m’étais enfermé (en mode Nokkia 33-10 et pas de Facebook, « la CIA pourrait pirater mes photos… »^^) au 3ème millénaire ! Alors au travail, j’achète un smartphone, je m’inscris sur tout les réseaux sociaux et à une formation de blogueur professionnel.

Mes objectifs à travers LeBanquierRandonneur.fr :

  • publier au moins un article de qualité par semaine, couplé avec mes publications sur tous les réseaux sociaux
  • je m’engage devant toi à ne parler que de ce que je connais déjà. C’est à dire que j’ai déjà expérimenté sur moi-même. A défaut, je te préviendrai
  • devenir le blog de randonnée n°1 dans la francophonie, avant de partir à la conquête du monde anglophone
  • devenir meilleur blogueur chaque jours : hé oui, dans la vie tout n’est que compétences, y compris le bloging. Mon coach en blog m’a prévenu et m’a dis « David, tu sais tes premiers articles… çà va être de la merde. Mais c’est normal ! ». Alors avec mon coaching, mes formations, et l’expérience je vais m’améliorer.

Le contenu que tu trouveras sur LeBanquierRandonneur.fr, sous forme d’articles et de formations :

  • tes besoins en randonnée. Ce qui est magnifique avec internet, c’est que c’est interactif ! N’hésites pas à laisser tes commentaires, à me contacter pour me dire ce dont tu as besoin. Je construirai mon contenu en fonction toi, que tu sois débutant ou baroudeur. De plus, mon expérience sur les chemins et les centaines de randonneurs et randonneuses que j’y ai croisés me permettent de savoir les problèmes qu’on y rencontre de manière générale, et leurs solutions.
  • conseils sur le choix du matériel réellement utile sur le terrain, avec mes astuces d’utilisation et d’optimisation
  • les compétences nécessaires pour être prêt à affronter toutes les difficultés. Ne pars pas en autonomie totale en Irlande sans savoir faire du feu… tu vas pleurer ! Ne pars pas en haute-montagne sans maitriser la navigation… c’est dangereux !
  • préparation de tes randonnées/expéditions. Cà ne s’improvise pas, une check-list éprouvée te permettras de ne pas te retrouver dans la merde une fois parti
  • adapter le style de vie de randonnée au bureau pour accroître ton bien-être et ta productivité
  • des récits de randonnée/aventure de moi, et d’autres randonneur/aventurier passionnant à lire

 

Pour rester au courant :

 

Je t’invite à venir me suivre dès maintenant sur les réseaux sociaux :

Je publie tout les jours sur Insta, et au moins deux fois par semaine sur YouTube et Facebook. Bientôt sur ma Newsletter, et de manière générale sur ton nouveau super blog de randonnée : LeBanquierRandonneur.fr

 

Je te souhaite une excellente journée, à très bientôt,

David, LeBanquierRandonneur

 

 


Leave a Reply