Randonnée en couple, c’est le rêve. Partager un bon moment, au calme dans la nature, avec sa ou son chérie… C’est vraiment ressourçant pour un couple, romantique, intime même… Encore faut-il bien s’y prendre, c’est comme tout. Et pour ne pas que le rêve ne se transforme en cauchemar, il vaut mieux suivre les 7 conseils que l’on va partager maintenant. Il y aura même un bonus à la fin de cet article : les astuces coquines…

Mais ça, se sera la cerise sur le gâteau, commençons par les bases pour être sûr de passer un bon moment à deux dès le début, avec…

La progressivité

J’ai rencontré tellement de randonneurs qui se blessent et se dégoûtent de la rando juste parce qu’ils n’ont pas respecté ce premier principe de base ! Et encore, quand on randonne sans progressivité seul, on se blesse seul. A la limite, c’est notre problème…

Mais ne pas respecter ce principe à deux, c’est le risque de blesser ou dégoûter son partenaire, et ça c’est beaucoup plus grave ! Tellement, que parfois c’est impardonnable. Dans ce cas, non seulement on a blessé l’autre, mais en plus on a blessé le couple… Et là c’est vraiment pas bon.

Je me rappel avoir croisé un couple sur le GR20 Vincent et Léa. Moi, je le commençais à Calenzana, frais et dispo, et eux : ils redescendaient. Je sens comme une tension dans l’air, alors je les aborde, voir ce qui se passe. J’ai vite compris !

Léa, elle avait les yeux qui lui lançaient des éclairs ! Vincent, lui, ils les avaient humides et n’était vraiment pas fier… « On a commencé hier mais on abandonne, on a des sac trop lourd, c’est l’enfer… »

Et pourtant, son intention était bonne ! C’est çà le drame. Lui, il faisait déjà de la randonnée, et a organisé une « petite rando en amoureux » avec sa chérie. Il était persuadé qu’il allait faire passer un bon moment à sa copine, des vacances inoubliables en Corse, dans des montagnes de rêves, nanani nanana…

Pas du tout ! Au bout de 24 heures, c’était l’enfer ! Elle l’a menacé de le quitter sur le champs s’ils ne faisaient pas demi-tour immédiatement… bonjour les vacances en amoureux.

Pourquoi en sont-ils arrivés là ?

Pas de progressivité… Il aurait mieux valu commencer par une petite randonnée, puis augmenter progressivement la dose de kilomètres avalés chaque jours.

Randonnée en couple

Hé oui, quand on randonne en couple il faut prendre en compte deux facteurs : soi, et l’autre.

Et le monde se divise en 2 catégories : ceux qui offre leur attention à leur partenaire, et les autres, comme sur ce petit schéma :

Offrez votre attention à votre partenaire

Offrez votre attention à votre partenaire c’est la clef du succès d’une randonnée en couple ! En fait, je crois que c’est aussi un secret de la réussite d’un couple. Ou de toute aventure humaine à plusieurs d’ailleurs…

Ce schéma illustre parfaitement la clef de l’attention. En fait, on peut passer un bon moment en randonnant en couple, même si on est débutant tout les deux. Pas besoin d’être expert. Alors c’est plus difficile, certes, on ira moins loin, mais c’est possible. Et si on se forme en prenant l’expérience d’une personne plus expérimentée que soi, c’est parfait.

Le pire des cas de figure que l’on puisse rencontrer, c’est celui de nos amis Vinc’ et Léa. Typiquement, Vincent avait déjà de l’expérience en randonnée, il était déjà parti avec des potes marcher plusieurs jours en montagne.

Son rêve à lui, c’était le GR20, la mythique traversée de la Corse. Et, tant qu’à faire, pourquoi pas profiter de cette rando avec sa chérie ?

L’idée avait l’air bonne, il se sentait prêt à le faire en « amenant sa copine avec lui ». Sauf que Léa n’avait jamais marcher plus de 3 heures d’affilées, et n’avait jamais porté un sac de 15 kilos !

En étant attentif à sa compagne, il se serait peut-être rendu compte avant de partir qu’elle n’était pas prête. Alors, il aurai pu l’inviter à venir découvrir avec lui le monde de la randonnée, en lui portant toute son attention, afin de respecter sa progressivité à elle.

Le poids du sac

Imaginons maintenant que la clef de l’attention de Vincent à ouvert le coeur de Léa, et qu’elle accepte avec plaisir l’invitation de son chéri à venir faire de la rando. C’est un bon début.

Maintenant, il va falloir tout de même passer par l’épreuve très terre à terre du matériel. Avec cette question symbolique du poids du sac.

A nouveau, je vous invite à être attentif à votre partenaire, car nous ne sommes pas tous égaux pour porter / supporter le poids d’un sac. Or, on ne va pas se le cacher… porter un sac lourd est la chose la plus dure en randonnée.

Deux facteurs principaux rentrent en compte :

  • la morphologie : rapport poids / taille , rapport poids de muscle sur poids total, taille des jambes, …
  • l’accoutumance : la meilleure façon de supporter le poids d’un sac lourd en permanence, c’est… d’accoutumer son corps à supporter un sac lourd !

On peut travailler les deux, notamment avec un bon programme de préparation physique, et du temps pour se préparer avant de partir.

De plus, un bon choix de matériel permet de partir le plus léger possible, afin de ne pas porter trop lourd. Quelques kilos de plus ou de moins dans le sac font une grosse différence à la fin d’une journée de marche ! En gros, la différence entre un randonneur épuisé et un randonneur qui a encore l’énergie de passer un bon moment le soir. Ca peut servir quand on part en amoureux, on en reparle un peu plus loin… 😉

Pour ceux qui souhaitent bien choisir leur matériel et bien se préparer avant de partir, le Pack de Préparation au Trek est fait pour vous :

Le Confort

Ah… le confort… Ce point a toute son importance pour une bonne randonnée en couple. Effectivement, la majorité d’entre nous sommes des sédentaires citadins travaillant dans le tertiaire.

Nous sommes donc habitués à vivre à l’intérieur, dans des espaces chauffés / climatisés. Avec des vêtements propres tous les jours, de l’eau courante, un frigo plein de nourriture, des magasins, de belles routes bitumées partout, ect ect…

Lorsque l’on part en randonnée, on oublie tout ça. Et plus on peut l’oublier, plus on est léger.

Mais… lorsque l’on part en amoureux, il est bon de pouvoir avoir un peu plus de confort afin d’être sûr que les deux passent un bon moment. Même s’il pleut, même s’il y a des orages, même si il y a des cailloux sous les fesses.

Ce point est très personnel, et je vous invite à être très à l’écoute de votre partenaire. Surtout de celui qui a le plus besoin de confort, afin de ne pas franchir sa dead-line. Donc, on acceptera peut-être de porter un peu plus lourd de matériel, quitte à faire moins de kilomètre.

Et pour nos amis sportifs « challengers », je vous invite à revoir à la baisse le nombre de kilomètres marchés par jours ! Seul, on va plus vite. A deux : on va plus loin…

L’Hygiène

Douche de bivouac
La Douche de bivouac

Dans la continuité du confort, on trouve évidemment le confort olfactif… en gros, l’hygiène. A l’heure ou on prend une voire parfois deux douche par jours, il va falloir être solide côté gestion des odeurs. Quand on pars marcher seul… bon… tout ça est très négociable. Mais quand on part en amoureux, non !

Il va donc falloir travailler l’hygiène corporelle. Surtout que la randonnée estivale en plein cagnard, avec un sac sur le dos, peut faire suer plusieurs litres de sueur par jours !

Pour commencer, certains textiles conviennent mieux que d’autres. En effet, là où les textiles synthétiques aggravent les odeurs de sueur, la laine (notamment la laine mérinos) les apaisent. Ce n’est pas une blague, la laine a des propriété naturelle antifongique et antibactérienne qui ralenti le phénomène de mauvaises odeurs.

Ensuite, prendre un (ou des) changes pour être propre au bivouac du soir est très efficace.

Enfin, la douche du soir est obligatoire. Alors soit on dort en dur ou en camping, et la question est vite répondue.

Soit on dors en bivouac, et il va falloir être un peu plus courageux avec au menu :

  • la douche près de la rivière sauvage
  • la douche de bivouac (là-dessus voir l’article La Douche de Bivouac ) en mettant l’accent sur les 5 points essentiels du corps

Dans tous les cas, l’eau ne va pas être très chaude, mais c’est le prix à payer pour se soulager le nez des odeurs des efforts de la journée.

Bien dormir en amoureux

Maintenant que l’on est tout propre, c’est l’heure d’aller se coucher sous la tente. Et pour être sûr que tout le monde passe une bonne nuit, il vaut mieux choisir une tente suffisamment grande pour être à l’aise à deux. Ainsi que des duvets suffisamment chaud, des draps de soie pour l’hygiène, et des tapis de sol adaptés. Je vous présente ceux que j’utilise moi-même juste ici : Tout Mon Matériel .

En parlant de bien dormir, c’est une excellente transition pour aborder…

Les Astuces coquines

Hé oui, comme promis c’est l’heure de la cerise sur le gâteau de la randonnée en couple… Après avoir passé une belle journée dans la nature, voici venu l’heure de passer un bon moment à deux. Mmmh…

La première astuce est pour les amateur(rice)s de la position qui porte le nom de la femelle du lévrier… vous y êtes ? Hé bien, pour la faire à l’intérieur de la tente, il vaut mieux en prendre une suffisamment haute pour ne pas que Monsieur se retrouve la tête pliée sous le toit… De même, n’hésitez pas à protégé vos genoux avec vos tapis de sol, duvet, vêtements…

La deuxième astuce est pour ceux qui se protègent avec des préservatifs. Attention, ils n’aiment pas la chaleur ! Si vous ne voulez pas avoir l’impression d’ouvrir une barquette de beurre au moment de déchirer l’étui, il faut les protéger de la chaleur du soleil pendant la journée, et donc bien les enfouir dans une zone protégée du sac.

La troisième astuce… malheureusement nous ne pouvons pas nous permettre d’en parler sur ce blog accessible aux mineurs, nous en parlerons un peu plus en détail en privé…

Concrètement, tout ces conseils sont issus du programme vidéo « Randonnée en Couple » qui sera disponible dès le printemps 2021. Elle est en cours de tournage, et pour être informé de sa sortie, il suffit de s’inscrire gratuitement ici :

Qui suis-je ?

Randonnée en Amoureux
Randonnée en Couple

Après tout, qui suis-je pour vous donner ces conseils afin de passer une bonne randonnée en couple ? Hé bien, cela fait 20 ans que je pratique la randonnée. A 15 ans je séduisais ma première petite copine… chez les scouts !

A partir de 19 ans, j’amenais régulièrement mes copines en rando sur plusieurs jours. Aujourd’hui encore, j’invite ma compagne tous les week-end en rando, de plus en plus en bivouac, ainsi que pendant nos vacances, et vous savez quoi ? Nous y prenons de plus en plus de plaisir…

Faire découvrir le monde de la rando à la personne qui partage ma vie a été une joie. Et pour elle aussi, notamment grâce à l’attention que je lui offre.

J’ai donc utilisé et réutilisé personnellement tout ces conseils et astuces que je partage avec vous aujourd’hui.

De plus, en cumulé, j’ai marché 15 000 km de trek en Europe… de quoi rencontrer quelques couples… Comme nos amis Vincent et Léa pour qui ça c’est très mal passé, mais aussi d’autres pour qui c’est un grand plaisir partagé 🙂


Leave a Reply