De la petite balade au GR de 5000 kilomètres, la randonnée pédestre est partout en France ! Et chacun à son rythme, tout le monde y trouveras son bonheur. Comment trouver son chemin, balisé ou pas ? Comment se préparer à partir, avec quelles chaussures et vêtements ? Et que manger pendant la marche ? Et bien c’est exactement ce que nous allons voir ensemble dans cet article…

La Randonnée pédestre : comment ça marche ?

Oui, on précise bien la randonnée pédestre, parce que l’on peut randonner autrement qu’à pied. A vélo, à cheval, avec un âne, la seule limite étant notre propre imagination…

Et où partir à pied ? Nous n’avons pas tous les compétences d’orientations nécessaires à créer de toute pièce notre itinéraire. Mais heureusement, quelqu’un y a pensé avant nous : Jean. Un jours, Jean s’est dit que s’il mettait des traces de peintures sur les arbres, les rochers, les murs… et bien tout le monde pourrait partir marcher !

La Fédération Française de Randonnée Pédestre

En l’occurrence, Jean a bel et bien existé. Jean Loiseau, le père fondateur de la Fédération Française de Randonnée Pédestre (FFRP pour les intimes) ! Passionné de randonnée il a profiter de l’invention de congés payés en 1936 pour partager sa passion avec le plus grand nombre.

Alors à l’époque, il n’a pas pu faire un blog ! Il a donc mis au point une règle de signalisation du balisage GR (le chemin de Grande Randonnée), les fameux traits rouge et blanc que nous verrons par la suite.

Ce qui a naturellement débouché sur la création de la FFRP qui accueille aujourd’hui environ 250 000 licenciés. Parmis eux, 20 000 bénévoles animent les sorties et entretiennent régulièrement les chemins, notamment en maintenant les petits traits bien visibles pour tous 🙂

Le code de la Randonnée

Vous vous souvenez probablement de votre passage du code de la route… Des heures et des heures à bachoter des diapos terriblement emmerdantes et imaginées par des esprit pervers

Et bien rassurez-vous : le code de la randonnée est beaucoup, mais alors beaucoup plus simple ! Le voici en intégralité en une seule image trouvée sur le site de la FFRP :

Code de la Randonnée (source : site de la FFRP)

Facile, non ? Les deux petits traits, vous êtes sur le bon chemin ; la flèche on tourne ; la croix on n’y va pas… C’est simple, basique, tout le monde peut le faire.

GR , GRP ou PR ?

Seule subtilité de cette nomenclature : le code couleur.

Les GR (blanc et rouge) sont les chemins de Grande Randonnée qui permettent de découvrir un territoire en marchant plusieurs jours d’affilés, souvent en ligne droite. Par exemple avec le GR10 on part de Hendaye et on arrive à Banyuls.

Les GRP (jaune et rouge) sont les chemins de Grande Randonnée de Pays. Ils sont en général en boucle et permettent de « faire le tour » d’un pays, comme son nom l’indique. Un « pays », comme on disait autrefois, c’est un espace plus petit qu’un département. Par exemple : le GRP du Tour du Haut jura Sud qui part de Saint-Claude (la capitale de la pipe) pour arriver… à Saint-Claude. Comme quoi, la pipe… on y revient !

Enfin les PR (jaune), les itinéraires de Promenades et de Randonnée permettent de se balader à la journée. C’est à dire qu’ils font 20 ou 25 kilomètres maximum, ou 8 heures de marche en montagne, pas plus. Vous me direz, c’est déjà pas mal, surtout quand on n’est pas habitué. Mais vous l’aurez compris, la grande différence de celui-là c’est qu’il n’y a pas besoin d’emmener sa tente dans son sac !

Quel que soit le nom du chemin que l’on s’apprête à emprunter…

Où trouver son itinéraire ?

Réponse : partout ! Sur les arbres, les rochers et les maisons… Plus sérieusement, vous pouvez chercher et trouvez votre futur itinéraire sur deux types de support : le papier ou l’internet.

Si vous êtes ici, je vous soupçonne d’apprécier l’internet, nous allons donc commencer par là. Voici une courte liste des outils que j’utilise à titre personnel pour trouver mes itinéraires :

  • IphiGéNie : toute la base de données d’IGN (Institut Géographique National) avec les tracés de tous les GR, disponible en application smartphone. 200 000 kilomètres de GR gérer par la FRPP sur un fonds de carte topographique (avec le relief) à toutes les échelles, jusqu’au 1/1250e, vision satellitaire, GPS… C’est énorme !
L'Application IphiGéNie sur le GR20
L’Application IphiGéNie sur le GR20
Hiking Way Marked Trail
Hiking Way Marked Trail en image
  • Google Maps. Oui, vous lisez bien Google Maps qui référencie maintenant énormément (j’ai presque envie de dire tous, mais pas exactement) de chemins et sentiers pédestre. Le fonds de carte n’est pas topographique au sens strict du terme, mais vous avez un calculateur d’itinéraire intégré qui vous permet de voir la distance parcourue ainsi que le dénivelé. C’est, vous l’aurez compris… énorme…
Préparer sa randonnée avec Google Maps
Préparer sa randonnée avec Google Maps

Et pour celles et ceux qui préfèrent le papier, les bonnes vielles cartes et autres topoguides sont encore à votre disposition !

Pour ma part, je dois admettre que depuis que j’ai découvert les outils numériques… mon carton remplis de carte IGN ne sort plus beaucoup de son placard !

Et maintenant que vous avez trouvez votre destination, voyons comment vous équiper…

La marche, c’est le pied !

Et nous allons commencer par prendre soin de vos pieds. En effet, les pieds sont les principaux organes du randonneur.

Mais avant d’aller plus loin, j’ai mis à votre disposition une liste de matériel de randonnée que je prends toujours avec moi quand je pars sur les sentiers. Vous pourrez la télécharger juste ici :

Tout d’abord vos pieds vont avoir besoin… de chaussettes. En effet, on a tendance à penser que les chaussures sont beaucoup plus importantes.

Et bien non, choisir une bonne paire de chaussette, c’est 50% du travail de protection du pied. En l’occurrence, comme nous le voyons en détails dans la liste, mieux vaut utiliser des chaussettes en textiles synthétiques et surtout pas du coton ! Sauf si vous voulez vraiment avoir des ampoules

Ensuite il vous faudra choisir des chaussures. Et à ce moment-là, gardez en tête que votre pied est unique. Donc les chaussures qui vont bien aux autres, ne vous iront pas forcément à vous, et vice et versa.

Donc en fonction de votre pied, votre situation personnelle, votre morphologie, votre expérience etc etc… vous choisirez plutôt des chaussures basses ou montantes, imper respirante ou légère.

Pour celles et ceux que cela intéresse, vous trouverez l’article que j’ai consacré au choix des chaussures juste là :

Chaussures basses ou montantes?

Maintenant que votre pied est bien chaussé, il vous reste à mettre de bons vêtements de randonnée…

Les bons vêtements de randonnée

Concrètement, l’objectif en randonnée pédestre est de toujours rester au chaud et au sec. C’est là qu’intervient le fameux système 3 couches.

« Système 3 couches ? » Oui, les trois couches de vêtements qui garantissent le confort pendant les activités en extérieur. Dans l’ordre nous allons retrouver :

  • la première couche de respirabilité
  • la deuxième couche de chaleur
  • la troisième couche d’imperméabilité

Pour aller plus loin dans le choix de ses vêtements et de son système 3 couches, vous trouverez tout ce qu’il faut savoir dans cet autre article :

Le Guide du Système 3 Couches

Et maintenant que vous êtes équipé des pieds à la tête, testez les…

Différents formats de randonnée pédestre

La marche à pied est l’activité la naturelle qui soit, et peut être pratiquée par tous. C’est juste une question de rythme et de kilomètre. De plus, la marche est excellente pour la santé !

Une petite marche d’au moins 30 minutes par jours est très vivement recommandée par tous les professionnels de santé.

Une balade de quelques heures ou à la journée vous permet de partir marcher léger. C’est à dire avec un minimum d’équipement dans le sac, de l’eau, un petit repas. Si vous êtes à cours d’inspiration, les PR dont nous avons parlé précédemment sont littéralement faits pour vous.

Enfin, partir marcher plusieurs jours est l’expérience la plus complète que vous puissiez faire ! Si vous dormez en tente, votre sac sera nécessairement plus lourd, mais vous y gagnerez de la légèreté d’esprit. Pour ce format de rando, le GR est l’outil qu’il vous faut.

Vous n’avez qu’à vous laissez guider par votre inspiration et partir soit en bord de mer, soit à la montagne, etc etc…

Attention tout de même, la pratique de la randonnée sur plusieurs jours représente une dépense d’énergie à laquelle notre vie sédentaire n’est plus habituée. Je vous invite donc à goûter à ce plaisir progressivement. Par exemple en partant marcher à la demi-journée, puis à la journée, puis deux jours (avec une nuit en extérieur, la récupération est parfois moins facile), puis trois, puis à la semaine. Et là, vous êtes en bonne position pour savoir si vous êtes prêt à aller plus loin : partir des mois sur les Chemins, quels qu’ils soient.

Si vous ressentez l’appel de ce genre d’expériences, je pense que vous apprécierez particulièrement ces articles :

L’importance d’une bonne nutrition

Lorsque l’on part marcher sur plusieurs jours, semaines ou mois, l’hydratation et la nutrition deviennent primordiales. En effet, les journées de marche s’accumulent, les kilomètres défilent sous les pieds et progressivement on se vide. D’abord on perd notre gras, puis en cas d’alimentation non-adaptée ou insuffisante, nos micronutriments et nos muscles.

Pour rester en bonne santé, il va donc falloir :

  • bien s’hydrater en buvant de petites quantités d’eau régulièrement
  • bien s’alimenter

Pour ce faire, il va falloir bien gérer les apports caloriques, afin d’assimiler suffisamment d’énergie tout au long de la journée de marche, et bien étalé dans la journée. A nouveau, cette question mérite un article entier à elle seule, pour pouvoir y répondre en profondeur. Vous le trouverez ici : La Nutrition en Randonnée

En synthèse, la Randonnée Pédestre…

  • est organisée en France par la FFRP
  • peut être pratiquée de quelques heures à plusieurs mois
  • vous trouverez 200 000 kilomètres de sentiers balisés en France sur l’appli IphiGéNie ou à l’ancienne, sur les cartes IGN
  • ou des sites tels que HWMT ou tout simplement Google Maps
  • de bonnes chaussures et vêtements sont recommandés
  • ainsi qu’une bonne nutrition

Bref, la randonnée est un art, et si vous voulez l’apprendre, des sites comme Le Banquier Randonneur sont l’endroit idéal, à part les sentiers bien entendu 🙂

Pour aller plus loin, je vous invite à consulter en priorités les articles, guides et listes mentionnés aujourd’hui. Et pour aller plus vite, je vous ai préparé une vidéo d’une heure dans laquelle nous aborderons ensemble plus en profondeur tout ce qu’il faut savoir. Vous l’a retrouverez sur ce dernier lien :


Leave a Reply